La dysorthographie

La dysorthographie est un trouble persistant de l’acquisition et de la maîtrise de l’orthographe, un défaut d’assimilation de ses règles ainsi que de la capacité à se représenter visuellement l’orthographe des mots. La dysorthographie est généralement associée à la dyslexie.

L’enfant atteint de dysorthographie éprouve des difficultés majeures en orthographe. Ces difficultés se manifestent par des erreurs de conjugaison, de grammaire, des inversions de syllabes et des oublis de lettres. Il ne tient pas compte des règles de position (porte est écrit prote ou potre), mélange les homophones (mots de même son qui s’écrivent différemment : ses et ces, a et à), colle des mots ensemble (lavion) ou coupe des mots de façon inappropriée (jai me lézen fant). L’orthographe qu’il attribue à un même mot peut varier d’un endroit à un autre.

Dysorthographie, orthophoniste Casablanca

L’enfant dysorthographique met difficilement en application les stratégies (et/ou les règles) de correction orthographique. La dysorthographie peut constituer un frein à l’apprentissage de la rédaction, de la grammaire et de l’orthographe.


La dys… à cœur ouvert

« Vivre avec une dyslexie s est malheureusement bien plus compliquer que se qu on voit car pour beaucoup de personnes pansent que se sont plus des avantages avec des aménagement mais non s est bien plus que sa car un enfant dyslexique est obliger de subir les remarques de ces camarades de farie face de se construir un mur trop souvent pas assez dur , mais encore pires se sont les remarques de ses proffessuer ces meme professeur qui sont sencer étre former et vous accompagner ne font la plus part du temp aucun effort ou vous voit comme un extraterstre car on est différent non la dyslexie s es n est pas que faire des fautes d,orthographe et ne pas savoir effectuer quelques calcul la dyslexie s est aux cotidien au cotidein qu ,il faut faire atention de corriger chaque fautes ecrites pas qu on fais encore plus attention a nos erreur qua sel des autre ; s est ne pas savoir faire ses lacets a 8 ans , travailler durants des heurs sans resultat ne connaître aucun numero de telephone en cas d urgance se voir comparer a une majoriter dont vous ne faite pas partit devoir revérifier plusieur fois quand on vous rend un ticket de caisse que la soustraction est juste pas que de téte vous n y arrivais pas s est de devoir travailler de fois plus que les autres avec 3 fois moins de reconaissance se sont tout ces choses du quotidien qui vous parraissent anodine qui nous farine (freine) chaque jour .on nous compare a d autres dyslexique alors que chacune est différente . Mais le pire s est de savoir que malgres tout les effort qu on peux faire on ne pourra jamais vaincre cette obstacle car quand on la s est tout la vie. Pourquoi ? bien on ne sait pas pourquoi moi et pas les autres cette question qui tourne dans ta téte sans cesse bien sa aussi je ne le sais pas sa aussi on ne sait pas. Alors voilà la dyslexie s est sa mais malgrés sa nous somme des enfants tout aussi heureux que les autres »

Témoignage d’une jeune fille dyslexique, dysorthographique et un peu dyscalculique qui est actuellement en 3ème. Texte écrit à l’ordinateur sans utilisation du correcteur d’orthographe.