Handicap congénital ou acquis

Pathologies ORL

Surdité

Dès les premières semaines de sa vie, le bébé d’homme est capable de reconnaître les voix de ses parents, de repérer les sons de sa langue maternelle puis progressivement de les différencier. Le bébé réagit en tournant la tête, en souriant ou en agitant les membres à toute stimulation sonore. Le manque de réaction à ces stimuli doit alerter les parents et le pédiatre sur une perte éventuelle de l’audition. Un examen ORL doit être effectué. Le médecin peut réaliser un PEA (potentiel évoqué auditif) pour dépister et évaluer la sévérité du trouble. Le dépistage précoce d’une surdité permet de mettre en place un traitement ou un appareillage si nécessaire. La rééducation orthophonique doit intervenir le plus rapidement possible pour permettre à l’enfant de s’adapter et de compenser le trouble dans les meilleures conditions possibles.
Lire la suite

Autres pathologies

L’orthophoniste intervient également auprès de patients présentant des pathologies très diverses.

I. Personnes porteuses de maladies génétiques ou de maladies rares (trisomie 21 et autres, déficience intellectuelle, retard global de développement,…) :

L’intervention peut être extrêmement précoce lorsque le diagnostic est posé très tôt, comme c’est le cas pour les personnes porteuses de trisomie 21. La prise en charge commence dès les premiers mois de la vie, en parallèle avec la psychomotricité (éducation précoce). L’objectif est d’accompagner les parents et de permettre à l’enfant de lutter contre les difficultés liées à l’hypotonie et aux troubles praxiques (organisation des mouvements nécessaires au langage). L’enfant trisomique peut ainsi accéder plus rapidement au langage oral mais surtout compenser de manière plus efficace ses difficultés et développer au maximum ses compétences personnelles. L’accompagnement se poursuit parallèlement aux autres prises en charge tout au long de sa vie pour obtenir un développement le plus harmonieux possible.
Lire la suite